VIVRE A FONDETTES

Visiblement, le spectacle digne d’un meeting politique à l’américaine était bien préparé. Arrivée du maire en musique, sous les feux des projecteurs et les acclamations de ses fans (étaient-ils tous de Fondettes ? Souvenons-nous de la campagne de Monsieur de Oliveira…),  long discours traditionnel, et grand spectacle de magie, de qualité certes, mais dont on peut se demander ce qu’il faisait là et combien il a coûté aux contribuables de Fondettes.


Les projets annoncés: Le nouveau centre technique municipal (projet lancé par la précédente municipalité), l'aménagement d'une « halle multi-usage dans le coeur historique » et une « maison intergénérationnelle ». Gageons que ces deux équipements feront longtemps partie des projets!


Que deviennent les projets de déplacement du magasin Leclerc (avec la nécessité de modifier le PLU) et de la piscine dont les travaux auraient dû commencer en septembre 2014? Pas un mot. Comment évolue le projet d’aménagement de la Zone économique des deux croix? Que devient l’aménagement de la ZAD à la sortie  de la voie de raccordement au périphérique? Pas un mot. Ces deux points sont fondamentaux car source de revenu pour la commune.


Une artiste habitant à Fondettes a été honorée en recevant  la médaille de la ville. « Vivre à Fondettes » aurait aimé que certains bénévoles d’associations méritants et dévoués pour Fondettes soient également reconnus.

Nous aurions également apprécié que soit cités certains grands événements organisés par  les associations mais nous n’avons eu le droit qu’aux animations organisées par la mairie…


Une soirée dans la continuité de ce que nous constatons depuis  quelques mois: beaucoup de verbiage, de fêtes, d’apparence, de superficiel mais peu de travail de fond!

Les vœux du maire :

Mise en scène, autosatisfaction, spectacle mais pas de projets nouveaux à court terme

Lors du dernier marché de Noël, toutes les personnes présentes ont eu la surprise d’assister à une crèche vivante avec chants et moult références religieuses, le tout largement amplifié par un haut-parleur.  Nous n’avons bien évidemment rien contre ce genre de manifestation au moment de Noël mais nous nous interrogeons sur la pertinence de la faire au milieu d’une fête publique organisée par la municipalité. Beaucoup de gens, quelle que soit leur croyance religieuse, ont été surpris, pour ne pas dire plus, par cette prestation à cet endroit.

Espérons qu’une autre solution sera trouvée pour l’année prochaine.


Une surprise au marché de Noël

Notre nouveau maire proclame à qui veut l’entendre , et en particulier  lors de la cérémonie des vœux, qu’il a été plébiscité par les Fondettois c’est à dire, suivant la définition du dictionnaire, « élu à une écrasante majorité ».

Rappelons les résultats des élections municipales de mars 2014.

Monsieur de Oliveira a été élu  avec 3032 voix soit  53.89%  des exprimés mais seulement 35,22% des  8609 inscrits.

5547 Fondettois n’ont donc pas voté pour l’actuel maire qui, à la vue de ces chiffres, devrait faire preuve de plus de modestie et d’humilité.

Plébiscite?

Désireuse de privilégier le dialogue et le débat d’idées, elle avait réservé une large place à l’échange avec les adhérents. De nombreuses suggestions  ont été faites sur l‘avenir  de l’association et seront utiles aux travaux du conseil d’administration.

Elle a insisté sur l’importance d’avoir au sein de l’association une démarche citoyenne et de rester vigilants, objectifs et positifs. Lors de son rapport moral, la Présidente a présenté une proposition   du  positionnement de l’association pour l’avenir. Cette dernière a été approuvée à l’unanimité. (Voir ci-dessus «un positionnement clair pour Vivre à Fondettes »).

Le trésorier a présenté le compte d’exploitation de 2014 qui a également

 été adopté à l’unanimité. L’assemblée a renouvelé le tiers sortant du conseil d’administration qui compte 12 membres.

Comme il est de tradition, la soirée s’est terminée par le traditionnel pot de l’amitié.

La presse en parle-Cliquez

Vivre à Fondettes a tenu son assemblée générale le 23 janvier 2015

C’est devant une salle comportant beaucoup de nouveaux visages qu’Annie Dejonckheere, la nouvelle Présidente,  a ouvert cette nouvelle assemblée générale.



Fondettes fait un « couac » au SIVOM

Lors de la réunion du SIVOM le 19 décembre dernier, Le Président du SIVOM, Michel Pasquier, favorable à une augmentation du prix de l’eau de 6%, s’est fait désavouer par François Pillot qui a finalement eu gain de cause. L’eau n’augmentera pas.

Il est possible d’être surpris lorsque l’on sait que ces deux personnes sont conseillers municipaux à Fondettes. Qui dirige le SIVOM ? Un peu de concertation au sein de la municipalité, si elle est possible,  permettrait d’éviter de se ridiculiser.

.

Lire l’article de la NR

Voir l’article de presse

Le nouveau Conseil d’Administration, élu à l’assemblée générale du 11 juin dernier, s’est réuni conformément à nos statuts pour élire à son tour les membres du Bureau.


N’ayant pas été candidat à ma succession, j’ai eu le plaisir de passer le relais à Annie DEJONCKHEERE, notre nouvelle Présidente, lors de notre apéritif de rentrée.


Colistière engagée et fidèle de « Vivre à Fondettes demain », elle saura relancer notre association en vous proposant de nouveaux objectifs ainsi qu’une nouvelle feuille de route.


Avant de me refondre dans le paysage fondettois, je tiens à vous exprimer à toutes et tous, chers adhérents et sympathisants, toute ma reconnaissance pour ses six années de réflexion et d’actions partagées, centrées sur le développement de notre commune au seul profit de nos concitoyens.



Apéritif de rentrée

Le mot de Jacques GAILLARD

La presse en parle - Cliquez ici

Le 19 septembre, Vivre à Fondettes recevait ses adhérents et sympathisants à son traditionnel apéritif de rentrée.

Cette rencontre conviviale a été l’occasion de débattre, entre autre,  sur l’avenir de l’association. Beaucoup d’idées ont été émises et servirons sans aucun doute à alimenter les réflexions du nouveau conseil d’administration.

Jacques GAILLARD, qui n’était pas candidat à sa succession , a présenté à l’assemblée la nouvelle Présidente, Annie DEJONCKHEERE, ainsi que le nouveau bureau.


Annie DEJONCKHEERE et Jacques GAILLARD

Voici ce qu’écrivait notre actuel maire dans un des nombreux tracts dont il nous a inondé pendant sa campagne électorale!

L’embauche d’un directeur de cabinet, une cérémonie des vœux disproportionnée et bien d’autres dépenses nous font déjà douter de la sincérité de cette promesse.

Le gigantesque kakemono installé à l’Aubrière pour souhaiter une bonne année aux fondettois est-il une bonne dépense en ces périodes de difficultés budgétaires? Nous sommes nombreux à en douter.

« Chaque Euro doit être bien dépensé… »

Un dimanche ordinaire à Fondettes:​


Rencontre du maire sur le marché qui s'exclame: « Vivre à Fondettes pète les plombs » (sic).
Propos peu courtois, voire offensant de la part de ce premier magistrat qui continue: "les limites ont été dépassées".


Quelles limites ? Je n'en connais qu'une, celle de la liberté d'expression !!!
Notre association continuera à observer, analyser et rendre compte de la vie municipale, en toute indépendance.

La Présidente
Annie Dejonckheere


Brèves de marché

AFFICHE AUBRIERE 11.jpg

C’est ainsi que Michel Pasquier, encore en désaccord avec le maire,  a manifesté sa réserve quand il s’est agi de voter la modification des statuts de la communauté d’agglomération Tour(s) plus afin de doter celle-ci de la compétence facultative « enseignement supérieur-recherche ».

Cette remarque, non dénuée de vérité, lui a attiré une réponse remarquable de Cédric de Oliveira : « Ce n’est pas un nouveau service mais une nouvelle compétence…. »

Mis à part le caractère ambigu de sa réponse, avec le temps et l’expérience, notre jeune maire apprendra sans doute que, derrière une compétence, il y a du travail et du personnel pour le faire et donc des dépenses supplémentaires à la charge du contribuable !

Nous pouvons regretter que Michel Pasquier ait quand-même voté ce changement de statut dont  Tour(s) plus aurait pu se passer.

Voir l’article de presse

« La mise en place de nouveaux services en millefeuille à l’agglo »

« Vivre à Fondettes » ayant toujours défendu l’idée que l’implantation d’entreprises à Fondettes était une nécessité économique (apport de taxes foncières)  ne peut que se réjouir de cette décision. Restons cependant vigilants car une forte opposition à ce projet existe au sein de Tour(s)plus. Notons également qu’en 2014 une somme de 1 400 000€ avait été votée par la même assemblée pour aménager la zone concernée et force est de constater que ce budget a été affecté ailleurs…

Rappelons aussi que la zone économique des deux Croix est encore presque vide et qu’il est urgent que nos élus locaux mettent tout en œuvre pour que des entreprises  viennent s’y implanter. Certes, pour un maire,  ce travail de fond n’est pas valorisant sur le plan médiatique mais fondamental pour le développement de Fondettes.

Et le Leclerc ?

Là encore de nombreux membres de Tour(s)plus s’opposent au transfert du Leclerc, chacun défendant son pré carré.

Notre maire y est favorable, tant mieux ! Mais qu’attend-il pour modifier le PLU qui, en l’état, interdit l’implantation de Leclerc dans le futur pôle économique ?

« …Le déplacement du Leclerc : pas avant 5/6 ans… » a-t-il  déclaré  au conseil municipal du 29 avril.

Le propriétaire du Leclerc attend depuis plus de 10 ans. Aura-t-il la patience et les moyens d’endurer un tel délai ou décidera-t-il d’aller investir sur des territoires plus compréhensifs et surtout plus réactifs ? Les Fondettois mesureront alors les conséquences de ce manque d’efficacité !

Voir l’article de presse

Le 30 mars Tour(s)plus a validé

un nouveau pôle économique à Fondettes.

Suite

Retour page actualités

Ceci a été l’occasion pour notre maire de se lamenter une nouvelle fois devant la baisse des dotations de l’état.

S’il est possible de s’interroger à la découverte de certaines dépenses : Mise en lumière du centre bourg : 200 000€, tribunes couvertes au stade d’honneur : 65 000€ alors que les vestiaires doivent être consolidés voire refaits, déménagement du skate park aux Grands champs : 60 000€ et ceci sans projet d’ensemble sur ce site, etc, d’autres sont aussi inappropriées que scandaleuses. Le projet de halle en est un exemple.

Une halle multi-usages à Fondettes !

« C’était dans mon programme pour lequel j’ai été élu » !  C’est la seule explication donnée par le Maire pour ce projet pharaonique qui consiste à implanter un bâtiment de 1200m2 (!) sur l’ancien terrain de pétanque de l’Aubrière.

Cette construction se voudrait être la réplique de ce qui a été réalisé à Sautron (44) au milieu d’un grand parc.



200 000€ ont été inscrits au budget uniquement pour l’étude de ce projet qui dépassera certainement les
2 000 000 d’Euros.

Aucune personne sensée de Fondettes  n’est demandeuse d’un tel équipement dont  l’emplacement et l’aspect prioritaire sont très douteux.

Espérons que notre Maire, qui se dit à l’écoute de la population, saura l’entendre et abandonner ce projet irréaliste.

Trois  chiffres qui en disent long…sur l’art de la manipulation  !

                                 









Qu’on en juge : Dans le dernier bulletin municipal, nous pouvons lire que l’emprunt annuel a baissé de 23% (page 14) et, en petits caractères, « hors financement du centre technique municipal qui fera l’objet d’un emprunt spécifique de longue durée».  Si en 2014 la commune a emprunté 1 570 000€,  elle prévoit bien en 2015 d’emprunter au total 2 378 000€, soit une augmentation de 51,46% ! Il n’y a en effet aucune raison de mettre à part cet emprunt qui fera partie de la dette de la commune.

 Voir l’extrait du document officiel

Fondettois qui ne lisez que les titres, méfiez-vous de la communication de notre nouveau Maire ; il faut lire les petites lignes.


Sur le même document un autre chiffre saute aux yeux : « 0%  d’augmentation des taux d’imposition… conformément aux engagements pris par la municipalité… »

Relisons les promesses du candidat de Oliveira: « Maîtriser la dette et refuser toute augmentation d’impôts pendant cette mandature ». Chacun pourra vérifier que le montant de ses impôts augmentera, le taux voté par le conseil municipal n’étant qu’un élément dans son calcul. Candidat incompétent ? Promesses impossibles à tenir ? Chacun se fera son idée.


Quant au dernier chiffre : « 32,5% des dépenses d’investissement autofinancées par la   

Quelques Semaines après son élection, notre jeune maire s’était attiré des critiques pour être allé à Naurod, ville jumelée avec Fondettes, en train et en avion au lieu d’utiliser le bus affrété par l’association « Jumelage Fondettes-Wiesbaden/Naurod » dans lequel de nombreuses places restaient disponibles. Sur place, il avait préféré l’hôtel à l’accueil familial de nos hôtes, tout cela aux frais du contribuable.

N’ayant tiré aucune leçon de cette aventure, il a déployé le même scénario à l’occasion du dernier voyage qui se déroulait dans le cadre du quarantième anniversaire du jumelage. Cerise sur le gâteau, son adjoint, « responsable des relations internationales » a cru bon, cette fois, de l’imiter.

Tout cela pour arriver le samedi après-midi, en ayant manqué la réception officielle à l’hôtel de ville de Wiesbaden qui avait lieu  dans la matinée, et repartir le dimanche matin !

Mis à part des dépenses publiques facilement évitables, il est possible de s’interroger sur la nature des relations que ces élus souhaitent établir avec les Fondettois et les associations.

Les usages politiques tels que poignées de mains à tout va, larges sourires et grandes déclarations cachent en fait une triste réalité que beaucoup vivent « sur le terrain » : le refus de dialoguer.


Le budget primitif 2015 de la commune de Fondettes a été voté le 24 mars

Halle de Sautron (44)

L’argent facile !

ville… » il ne veut pas dire grand-chose si on oublie de signaler que l’auto financement (*) qui était de  1 971 251€ en 2014 tombe à  1 855 107€ en 2015. Rappelons qu’il était de 2 164 000€ en 2013…


 (*) Autofinancement : Excédent des ressources de fonctionnement consacré aux investissements

Conférence

Jeudi 21 mai, Vivre à Fondettes avait invité Yves Delcroix, ingénieur horticole et aménagement du territoire à la chambre d’agriculture d'Indre et Loire, pour animer une conférence sur le thème « Comment agir au quotidien pour préserver la biodiversité et la qualité de vie dans ma commune »


Pour en savoir plus, cliquez ici

BULLETIN MUNICIPAL P14-2.pdf

L’adjoint chargé des animations de la ville, soutenu par le maire, est débordant d’imagination …avec l’argent du contribuable.

Lors du festival de magie, n’a-t-on pas vu un magnifique tapis rouge permettant de rejoindre la salle des fêtes en passant devant les toilettes publiques! Non seulement cette initiative  est ridicule mais elle a forcément un coût.

La même remarque peut s’appliquer aux « rubans roses » qui ont envahi la commune « pour démontrer la détermination de la ville à s'engager pleinement pour la santé des femmes » (?). La seule démonstration sérieuse à retenir est qu’un budget a été consacré à cette opération.

Dans les deux cas cités, et il y en a d’autres, Il ne faut pas oublier que le personnel communal a été mobilisé pendant un nombre d’heures non négligeable. Ceci est particulièrement malvenu lorsque l’on sait que, en nombre de personnel par habitant, Fondettes est dans les plus mauvais élèves du département !

Des sommes certes « modestes » mais qui, cumulées, sont  significatives.


Les petits ruisseaux font les grandes rivières…


Un tapis rouge ridicule et des rubans roses partout…