VIVRE A FONDETTES

Assemblée générale de Vivre à Fondettes le 13 février 2012

Le 13 février, notre association a tenu son assemblée générale ordinaire.

Une nombreuse assistance était présente pour écouter le rapport moral du Président Jacques Gaillard et le bilan financier présenté par le Trésorier Daniel Boyer.

Jacques Gaillard a retracé les nombreuses activités de Vivre à Fondettes et a rappelé l’importance du travail actuellement mené pour élaborer un projet d’avenir pour Fondettes. Il a appelé « toutes celles et tous ceux, quelle que soit leur situation locale ou individuelle, qui souhaitent un meilleur avenir pour Fondettes, mieux structuré et plus harmonieux, à se joindre à nous ».

Deux nouvelles personnes ont été élues au conseil d’administration qui comprend aujourd’hui 12 membres.

Cette assemblée s’est terminée par par un buffet très convivial qui a permis un échange constructif d’idées.

Jacques Gaillard présentant son rapport moral

Une nombreuse assistance était présente à l’assemblée générale

ACTUALITÉS

Le 14 septembre dernier, Vivre à Fondettes a fait son apéritif de rentrée auquel de nombreuses personnes assistaient.

Lors de son allocution, le Président s’est réjoui du nombre de plus en plus important d’adhérents et a rappelé les nombreuses activités de l’association.


 s’investir dans l’un des domaines d’activités d’une équipe municipale.


Apéritif de rentrée à Vivre à Fondettes


Il a également annoncé que Vivre à Fondettes a décidé de parrainer une liste municipale issue de ce groupe, pour porter le projet devant les Fondettois lors des prochaines échéances électorales.

Jacques GAILLARD a rappelé que l’association était ouverte à tous et qu’elle faisait appel à tous ceux qui étaient prêts à apporter des compétences particulières au groupe ou qui désiraient tout simplement  s’investir dans l’un des domaines d’activités d’une équipe municipale.


La salle était comble, ce lundi 4 mars, et c’est avec plaisir que les nombreux adhérents ont côtoyé beaucoup de nouveaux venus.

Des invités de marque, en la personne d’élus des communes voisines, étaient aussi présents ou nous avaient apporté leur soutien par un message de sympathie.

Outre le bilan de nos activités, le rapport moral lu par notre Président, Jacques GAILLARD, a fait le point de la situation Fondettoise et présenté les objectifs de l’association : convaincre nos concitoyens que nous pouvons construire ensemble un bel avenir pour FONDETTES.


Une assemblée générale très réussie

Très intéressée, l’assistance a beaucoup échangé à propos de la décision de présenter une liste aux élections municipales de 2014 et a fait corps avec cette proposition du Conseil d’Administration en votant le rapport moral à l’unanimité.Le verre de l’amitié a permis la poursuite de la soirée et des débats en toute convivialité.

 

Une salle comble pour une assemblée générale réussie

La presse en parle Lire

Le président Jacques GAILLARD a adressé ses remerciements aux journalistes de la Nouvelle République, Olivier POUVREAU et Josiane SICARD, d’avoir bien voulu consacré un peu de leur temps à la prise en compte de cet événement important.

Il a évoqué la poursuite des travaux du « Groupe de Travail » qui s’est scindé en 4 sous-groupes  pour mieux développer les différentes  « Orientations d’Aménagement » issues des grands enjeux qui ont été identifiés pour l’avenir.

La restauration scolaire

Dans notre lettre n°5, nous évoquions la qualité et le prix des repas  fournis par la cuisine centrale gérée aujourd’hui par un syndicat mixte regroupant le Conseil Général et la commune de Fondettes et dont le Président est Monsieur Masbernat.

Nous écrivions:

« ...La qualité des repas est médiocre, nos enfants ont faim et la facture en fin d'année sera encore salée! Pourquoi le prix des repas servis dans une commune voisine par une entreprise spécialisée est de 3,23 euros? La SODEXO était chère; le syndicat mixte l’est tout autant. Un audit de la cuisine centrale s’impose! »

Monsieur Masbernat s’est cru obligé de répondre en diffusant un tract niant toute réalité.

La reprise en régie d’une cuisine centrale n’est pas une bonne chose. Les contraintes sont trop importantes et seuls les professionnels de la restauration parviennent à fournir une qualité et des prix corrects grâce aux quantités des repas qu’ils produisent. Les Fondettois constaterons sous peu que le choix de la municipalité est mauvais.

Lire le tract de Monsieur Masbernat

Lire la réponse de Jacques Gaillard, Président de l’association « Vivre à Fondettes »

Le 4 février, notre association a tenu son assemblée générale. Le Président Jacques GAILLARD s’est tout d’abord réjoui du nombre important de personnes présentes et du grand nombres d’adhérents et de sympathisants dont beaucoup étaient présents ou représentés.

Il a ensuite retracé les nombreuses actions développées par l’association au cours de l’année, la principale étant l’élaboration de son  projet pour Fondettes.

Il a rappelé également les visites et les conférences réalisées et celles à venir, ayant toutes pour objet soit notre commune, soit des services publics, soit des grands sujets actuels.


 

L’assemblée a eu le plaisir d’accueillir Bertrand RITOURET, candidat aux prochaines élections cantonales et sa suppléante, la Fondettoise Maryline ZUCARO. Ils ont exposé leur vision du Conseil Général et leurs idées pour que celui-ci apporte des choses plus concrètes qu’aujourd’hui à Fondettes et aux autres communes du canton.

Une assistance nombreuse et attentive pour écouter Bertrand RITOURET et Maryline ZUCARO

Assemblée générale de Vivre à Fondettes le 4 Février 2011

Le propriétaire de ce magasin souhaite depuis très longtemps implanter une surface de vente plus importante sur Fondettes et son projet est prêt.

Il a demandé à la mairie de rendre constructible 4 à 5 hectares de terres agricoles situées dans le secteur de la Thibaudière, à la sortie de la bretelle de raccordement au périphérique à 1 km de son actuel magasin. Cet emplacement était précédemment destiné à une telle implantation.


Malheureusement, l’actuel Maire et son équipe ont une vision toute différente des choses et ont rejeté ce projet.


Ils proposent que LECLERC reste sur son site actuel et y réalise son projet en créant des réserves en sous sol, un parking surmontés de logements sur le toit et ceci sans fermer le magasin actuel pendant les 18 à 24 mois que dureraient les travaux!!


Sur un strict plan technique cette solution est irréalisable même si le Maire prétend que cela s’est déjà fait ailleurs. Tout n’est pas transposable.


Il faut imaginer une grande surface enclavé dans une zone résidentielle que la mairie souhaite densifier encore, les livraisons matinales, le  trafic automobile et toutes les nuisances sonores qui en découlent.


Dans son raisonnement dogmatique, la municipalité a décidé que le LECLERC devait rester sur le même site car il est un commerce de proximité. Personne ne conteste le fait qu’il faille un commerce de proximité à cet endroit mais peut-on demander à une grande surface de l’être ?

Le Directeur du LECLERC, dans sa pétition, fait remarquer que moins de 5%,de sa clientèle réside à moins de 5mn, à pied, de son magasin. Tous les autres viennent en voiture, ce qui se comprend lorsqu’on va faire son approvisionnement hebdomadaire. Il est évident que ses clients, dont beaucoup de non Fondettois, ne verrons aucun inconvénient au déplacement de cette grande surface qui leur offrira plus de choix et de possibilités qu’aujourd’hui.


Lors de son intervention au conseil municipal du 22 novembre, le Maire conteste les termes du tract en répondant que 5000 personnes soit 50% (de quoi ?) habitent dans un rayon de 1km autour du magasin, en omettant de préciser que le directeur du LECLERC parlait de 5% de sa clientèle venant à pied. Le reste de ses explications est à l’avenant.




La Municipalité en conflit avec le magasin LECLERC

Voir l’article de la NR du 29 11 2010

L’association de l’Aubrière a tenu son assemblée générale annuelle le 05 novembre 2010. Certains de nos adhérents, également membres de l’Aubrière, y ont assisté.


Le Président, la Directrice et l’Expert comptable ont présenté le bilan des activités et le rapport de gestion en mettant bien en évidence les problèmes financiers auxquels ils ont dû faire face au cours de la saison 2009-2010
(voir notre lettre d’information aux Fondettois n°4).


Si les propos des responsables de l’Aubrière ont été rassurants quant aux mesures prises pour rétablir l’équilibre financier et assurer ainsi la pérennité de l’association, ceux du Maire ont choqué par leur agressivité et leur ambiguïté.


Le très modeste mea culpa de la municipalité sur le peu d’intérêt porté jusqu’à présent au fonctionnement de l’association a vite fait place aux interrogations critiques concernant sa gestion, justifiant ainsi l’envoi d’un audit.


Que les choses soient claires. Lorsque l’on fait réaliser un audit « sur la situation globale de l'association » moyennant un coût de 18 896€ tranche ferme* et non pas 14 000€ comme annoncé devant l’assemblée par le Maire, c’est bien pour en vérifier le fonctionnement et les engagements financiers. Il n’est pas honnête de le nier et de faire croire que l’audit avait seulement pour but d’étudier et proposer de nouvelles orientations pour l’association. Une dépense supplémentaire de 4724€* est prévue pour l'accompagnement à la rédaction d'une nouvelle convention d'objectifs.


Heureusement, les dirigeants de l’Aubrière n’ont pas attendu une hypothétique aide extérieure pour agir. Les mesures prises par le conseil d’administration en début d’année ont déjà permis de réduire de moitié les pertes sur l’exercice clos au 30 juin, soit 22 849€.


Puis, comme l’a expliqué le Président, ils ont fait appel au Dispositif Local d’Accompagnement (DLA). Financée par de l’argent public, cette structure a pour but d’accompagner gracieusement les associations, coopératives, structures d’insertion, etc, développant des activités et services d’utilité sociale créateurs d’emplois, dans leur démarche de consolidation et de développement. Gageons que leur action à moyen terme remettra définitivement l’Aubrière sur le bon cap.


Il est affligeant, pour les adhérents de l’Aubrière que nous sommes, de constater la disproportion des réactions. Inconscience, incompétence ou volonté délibérée de la part de l’équipe municipale de prendre la main pour en tirer un profit ultérieur, ont failli provoquer la disparition d’un véritable pilier de la vie sociale fondettoise.


L’association culturelle et d’animation de FONDETTES ne doit sa survie qu’à la motivation et à l’engagement de ses dirigeants. Qu’ils en soient, une fois encore, félicités et remerciés.


(*) Compte rendu conseil municipal du 27/09/10



Assemblée  Générale de l’Aubrière : Un maire peu convaincant!

Compte rendu du CONSEIL MUNICIPAL du 29 mars 2010

Ou le vote discret du BUDGET PRIMITIF 2010


Quels que soit les adjectifs « somptueux » employés par l’équipe municipale pour qualifier sa politique budgétaire, force est de constater une fois de plus qu’il n’y a pas de fil conducteur dans sa gestion.


Certes, le débat sur les orientations budgétaires en début d’année est une étape imposée par la loi, pour le respect de la transparence. Mais à quoi sert-il si, deux mois après, le budget présenté et voté n’y ressemble plus. Soit il s’agit d’un exercice de style sans grande utilité et il faut y remédier. Soit il n’est qu’un jeu politique, pour masquer les décisions qui seront réellement prises après, et il faut le faire savoir.


Dans les deux cas, c’est bafouer l’information due aux administrés. L’opacité d’un budget et quelques phrases « passe partout » sont en effet des outils de gestion bien connus par les municipalités incompétentes ou qui veulent travailler dans l’ombre.


Pour les curieux qui voudraient s’intéresser à la vie et au développement de notre commune, cette ombre est grande ! Le Conseil Municipal du 29 mars dernier a voté le budget Primitif de l’année 2010. Pour une décision de cette importance, le compte rendu officiel publié sur le site Internet de la Mairie, très bien fait par ailleurs, est édifiant :


Vote du budget principal

Le Conseil Municipal, par 24 voix pour et 8 contre, vote le budget principal 2010 qui s’équilibre en dépenses et en recettes à hauteur de :


Budget 2010 Montants

Section de fonctionnement   11 256 200,00 €

Section d’investissement        4 473 960,46 €

                              TOTAL     15 730 160,46 €


Le moins qu’on puisse dire est que « cela est un peu court » ?? Pas de grandes lignes, pas d’explications et encore moins de justifications ; en un mot, vous n’avez rien à savoir !! Pour ceux qui ne peuvent pas consulter les documents publics pendant les heures ouvrables de la Mairie, le procédé n’est pas courtois.


Parmi ses raisons d’être, « Vivre à Fondettes » a toujours donné une grande place à l’information, sous toutes ses formes. Elle est pour nous l’essence même du bien vivre au sein d’une collectivité, dans laquelle chacun est libre mais participe indirectement par son vote.


Heureusement, nous étions là ce 29 mars 2010 et nous avons pris des notes. Vous trouverez « notre compte rendu budgétaire » dans le FLASH INFO n°2. Nous espérons qu’il vous aidera dans votre réflexion et l’analyse de la situation.


Fidèles aux idées annoncées dans notre lettre d’information n°3, nous demandons à Monsieur le Maire de bien vouloir prendre en considération ce devoir d’information envers les Fondettois. Nous souhaitons que les comptes rendus des séances du Conseil Municipal soient désormais plus détaillés. La présentation des points à l’ordre du jour faciliterait la compréhension des décisions prises.


Cette information existe déjà dans la « note de synthèse » du Conseil Municipal. Il serait bien qu’elle soit accessible à tous en étant reprise dans le compte rendu.


Les Orientations budgétaires 2010 *

La Présidente du Conseil Général épinglée par la Cour des Comptes

Apéritif de rentrée 2013


Encore cette année, il manquait des chaises pour asseoir les nombreux adhérents et sympathisants venus se retrouver autour du traditionnel apéritif de rentrée de Vivre à Fondettes.

Dans son mot d’accueil, le Président Jacques GAILLARD s’est réjoui d’accueillir de nouveaux supporters de notre action.

Il a ensuite rappelé le travail fait dans l‘association, de laquelle émanera une équipe qui se présentera au suffrage des Fondettois lors des prochaines élections municipales de 2014.

Il a annoncé qu’une feuille de route et un programme s’appuyant sur les travaux des groupes de travail de plus en plus actifs étaient en cours d’élaboration.

Après avoir redit l’importance de réunir dans une même équipe tous ceux qui souhaitent se mettre au service de Fondettes et des Fondettois , il a rappelé qu’il était impératif de privilégier l’intérêt collectif plutôt que les ambitions personnelles.

Viaduc de l'Indre à Monts (37) : Plateforme de stockage des voussoirs.

Jacques GAILLARD, ancien Président de Vivre à Fondettes et tête de la liste « Vivre à Fondettes demain » aux élections municipales de 2014.

Le premier trimestre 2014 a été consacré aux élections municipales puisque, conformément à ses statuts, l’association a soutenu la liste qui portait son projet d’avenir pour Fondettes.


Nous remercions vivement les près de 18% de Fondettoises et Fondettois qui lui ont exprimé leur confiance, au premier tour de scrutin, et ont reconnu sa capacité à gérer l’avenir de la commune selon un projet concret et réaliste.


Le rejet de la politique nationale et la méconnaissance des affaires locales a cependant fait qu’une majorité de nos concitoyens a préféré sanctionner le parti politique de gauche au pouvoir, en votant pour les représentants du parti opposé pourtant tout aussi décrié.

Ces stéréotypes ont occulté les qualités d’une équipe indépendante et de son programme, ainsi que les compétences des têtes de liste et leur sincérité.






Jacques GAILLARD maj 2013 07 .jpg

La complexité de l’analyse politique locale et l’innovation apportée par un profil « hors parti » ont malheureusement été incomprises. Diriger une commune est devenu aujourd’hui un métier très technique pour lequel il faut abandonner les idéologies et les tutelles politiciennes. La prise en compte des besoins de nos concitoyens et la bonne gestion de l’argent public doivent seules guider l’action des élus.


Le 30 mars, vous en avez décidé autrement et nous respectons ce choix. Notre seule motivation ayant toujours été l’intérêt de la commune et le rejet des mensonges politiciens, l’association restera fidèle à sa vocation : observer et analyser, informer et proposer pour bien « Vivre à Fondettes ».


Nous suivrons attentivement le respect des 122 promesses qui nous ont été faites. Nous serons également très vigilants à la bonne gestion de la commune et à la place qu’elle tiendra dans Tour(s)+.


Nous souhaitons bonne chance au nouveau Maire, en espérant qu’il aura le courage et les capacités de prendre les décisions qui s’imposent, au-delà des conflits d’égos et d’intérêts, pour le bien de Fondettes et des Fondettois.



Vivre à Fondettes a tenu son assemblée générale le 11 juin 2014

Comme les années précédentes, de nombreux adhérents ont rempli la salle Léon  Sanzay lors de l’assemblée générale de exercice 2013.

Le Président a rappelé les activités de l’année et est revenu sur les élections municipales. Comme lui permettent ses statuts, notre association a soutenu la liste « Vivre à Fondettes Demain » dont le programme était la concrétisation du travail réalisé pendant près de cinq ans par Vivre à Fondettes.

Après avoir constaté la bonne santé financière de l’association et voté le montant de la cotisation (15€ pour une personne seule, 20€ pour un couple et 5€ pour les moins de 25 ans), les adhérents ont élu un nouveau conseil d’administration composé de 12 personnes qui auront la charge de proposer une nouvelle stratégie et des objectifs pour notre association.

Après un long et intéressant débat, tous les participants se sont retrouvés autour du traditionnel verre de l’amitié.

Lire le rapport moral du Président

Le 11 septembre, des adhérents de Vivre à Fondettes ont visité l’impressionnant chantier de la ligne à grande vitesse  qui s’étend de Tours à Bordeaux.

La LGV SEA (Sud Europe Atlantique) Tours-Bordeaux s’inscrit dans le programme prioritaire de 2000 kilomètres de lignes nouvelles à grande vitesse engagé par l'Etat d’ici à 2020, soumis à la loi de programmation du 3 août 2009 relative à la mise en œuvre du Grenelle de l’Environnement.

Cette nouvelle infrastructure mettra Paris à 2h05 de Bordeaux lors de sa mise en service en 2017.

Après le présentations générale en salle de conférence, un nous avons visité la construction du viaduc de l’Indre à Veigné, La tranchée butonnée de Veigné (le plus long ouvrage du chantier), et le parc à voussoirs.

Ce fut une visite très intéressante qui met en évidence, entre autre, le savoir faire de grandes sociétés française dans le domaine des grands travaux.

Viaduc de l'Indre à Monts (37) : La potence sert positionner les voussoirs

Tranchée butonnée de Veigné

Visitez le site Internet de LISEA : http://www.lgv-sea-tours-bordeaux.fr

Vivre à Fondettes a visité le chantier de la Ligne à Grande Vitesse

Retour page actualités

IMPORTANT - EXPRIMEZ-VOUS SUR LE PADD

Projet d’Aménagement et de Développement Durable



Le "travail" fait par la Municipalité sur ce dossier est critiquable sur de très nombreux points.
Ce PADD est une suite de généralités passe partout qui laissent la porte ouverte à tout et n'importe quoi.                                                           
Pour cette raison, nous incitons tous les Fondettois qui ne veulent pas que leur commune devienne "une banlieue" à réagir en participant à la concertation permise par la loi.


A cet effet, nous leur avons préparé une lettre à compléter et envoyer à la Mairie pour demander la modification du projet.
Pour que nos élus tiennent compte de l’avis des Fondettois, il est nécessaire qu'un grand nombre de personnes envoie ce courrier.

Voir la lettre

Lire le PADD